Une longue carrière pleine de convictions

Julien Philippe homme de convictions

Après avoir créé, en 1972, la Société Ricketts avec Guy Perrier d’Arc, Julien Philippe a contribué à enseigner la méthode bioprogressive en France avec tous ses disciples de Paris VII. Il a également approfondi deux points importants du concept bioprogressif :

La supraclusion dans tous ses états : l’étiologie, le diagnostic, le traitement et la contention. Il étaye ses explications par ses connaissances immenses de l’occlusion statique et dynamique et de la contention comme ses livres et articles l’ont prouvé.

La céphalométrie qu’il a combattue non pas dans sa nécessité diagnostique, mais dans l’importance dogmatique qui lui a été donnée. Certes, certains en profitent pour ne plus étudier leurs radios de profil et encore moins de face, mais ils ont tort. La céphalométrie est un outil diagnostic important qui complète l’indispensable examen clinique et l’examen des fonctions et. Il est à noter qu’avec la 3D nous allons assister à une évolution qui aide à la compréhension multidisciplinaire de la face. Ce qui « chiffonne » Julien, c’est le peu de fiabilité donc de reproductivité des valeurs angulaires, mais c’est surtout l’utilisation qui en est faite, ramenant tout à des moyennes et non pas à l’individualisation chère à notre concept.

Nous ne traitons pas nos patients par rapport à des valeurs moyennes, nous cherchons à trouver pour chacun d’entre eux le meilleur équilibre individualisé appelé « optimum » par Julien. Dans notre approche bioprogressive , nous individualisons le diagnostic et le pronostic grâce à la VTP, mais également la mécanique dans les trois sens de l’espace, le choix des attaches avec des préinformations différentes selon le type facial ainsi que les finitions avec l’élastopositionnement.

Daniel Rollet

logo Société Bioprogressive Ricketts (SBR)

Copyright © 2011 Société Bioprogressive Ricketts (SBR).
Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Retour en haut de la page