chaine Youtube chaine Facebook

Revue SBR avril 2017

N° 25/1 Nouvelle édition

Paléodont / Des crânes du Moyen âge par le Dr Djillali Hadjouis
Les caractères morphologiques cranio-faciaux et les paramètres architecturaux de cette population présentent des différences génétiques sensibles avec les autres populations rurales médiévales du Val de Marne. Elles se démarquent notamment par une différenciation héréditaire et familiale qui se manifeste par une tendance à l’hyper-brachycrânie et l’ultra-brachycrânie ainsi que la présence importante de dysmorphoses de classe III, dont la prévalence dépasse celle de toutes les autres populations du département.
La pathocénose représentée sur ce site est quelque peu semblable aux autres nécropoles médiévales de ce territoire, cependant l’importance de la craniosténose, des asymétries cranio-faciales et d’une importante luxation traumatique et probablement congénitale de la hanche plaident en faveur d’une endogamie.

PDF - 329 ko
Des crânes du moyen âge par Djillali Hadjouis

Revoir, rafraîchir, repenser et redynamiser la frontière de vos cas chirurgicaux par Dr Hiroshi Nezy, Takashi Nezu et Carl Gugino
Cet article a pour but de présenter des cas à haut degré de difficulté, semblant être voués à la chirurgie, traités par orthodontie seulement en se basant sur la philosophie Bioprogressive Zerobase actuelle (bibliographie 1, 2). Ces cas montrent la standardisation d’un flux logique de diagnostic et de plan de traitement, permettant une individualisation de la mécanique utilisée en tenant compte du degré de difficulté, des objectifs de positionnement des dents dans le visage (VTP), et des problèmes engendrés par la matrice fonctionnelle. Ces cas présentent un flux logique de pensée, individualisé aux besoins du patient plus qu’une standardisation de la technique.

Traitements orthopédiques précoces et éducation fonctionnelle par le Dr Marie-Josephe Deshayes
Nous sommes confrontés à une augmentation des dysfonctions oro-linguales qui génèrent des malocclusions en denture temporaire ; certaines régressent avec l’arrêt des dysfonctions mais d’autres malheureusement perdurent. Elles sont pathogènes pour la croissance et compliquent les traitements orthodontiques. Il est donc important
de stopper les dysfonctions oro-linguales et ou ventilatoires qui donnent des anomalies occlusales.
Arrêter les agents déformateurs (par exemple la succion de la tétine), collaborer avec d’autres partenaires médecins, pédiatres, ORL, etc., poser en bouche des rééducateurs fonctionnels sont des actions à mettre en oeuvre le plus tôt possible et il est souhaitable que nos sociétés scientifiques s’accordent dans ce sens.
Je rejoins notre confrère Daniel Rollet quand il écrit : « on ne peut pas tout faire avec l’éducation fonctionnelle, mais il est dommage de s’en passer ».

L’énergie des photons dans le domaine dentaire par le Dr Paul Azoulay
Une des caractéristiques spécifiques de la médecine moderne, notamment dans le dernier quart du xxe siècle, est la découverte et la mise sur le marché de nouvelles molécules. Ce phénomène, positif dans certaines pathologies (infections, oncologie, pathologies cardio-vasculaires, etc.), possède un inconvénient essentiel
 : les complications iatrogènes. Ces effets secondaires ne sont pas toujours mis en relation avec un traitement.

L’orthodontiste est-il un colibripar le Dr Franck Pourrat
Légende amérindienne du petit colibri. Un feu dévastateur se propage à grande vitesse de forêt en forêt…
Pouvons nous penser qu’une entreprise puisse se libérer totalement du papier ? Oui, en effet, aux Pays Bas, l’entreprise informatique DECOS est réellement
sans papier. Mais faut-il l’imiter au prix d’un surcoût important ?
Par postulat, nous pouvons affirmer que le papier existera toujours et que notre objectif sera d’optimiser la cohabitation du papier et du sans papier. Initier le sans papier dans notre cabinet aura un impact environnemental, économique, de marketing mais aussi dans la politique de l’entreprise et des répercussions au niveau de la gestion des déchets, de la revalorisation.

Comment l’hypnose interfère dans la physiologie fonctionnelle, présentation d’un cas.
Langue et language par le Dr Laurence De Maistre

Face au réductionnisme scientifique qui tend à diminuer la perception du sujet à une
biomécanique, la psychologie médicale rétablit la nature humaine à sa juste mesure.
L’hypnose va ouvrir la palette des solutions comme des fenêtres sur d’autres paysages.
Le patient se regardant dans « un autre possible » peut choisir de sentir, de regarder
et de modifier son expérience subjective, ses sensations, ses émotions, ses pensées et comportements.
Comme l’explique François Roustang « L’hypnose est une manière d’être au monde, une façon de penser dans l’existence ». « La souffrance vient de ce que l’on est mal placé et que l’on se place mal »… « C’est donc le rapport au monde qui fait problème ».

L’orthodontie fondée sur les preuves, faut-il en avoir peur ? par le Dr Martial Ruiz
Depuis le début des années 2000, les règles de l’« Evidence Based Medicine » (EBM) ou médecine fondée sur les preuves soumet l’orthodontie à plus de rigueur scientifique, de rationalité et d’efficience dans la démarche diagnostique, pronostique et thérapeutique. L’ EBM impose aux chercheurs une exigence méthodologique dans la conduite des études cliniques et propose aux praticiens une réévaluation de leur exercice à la lumière des preuves scientifiques dégagées par ces études. L’EBM est un outil d’aide à la décision
employant les règles des bio-statistiques et de la méthodologie dont la compréhension permet au praticien d’en évaluer l’intérêt et les limites.

FLAP à Nice [Fentes labio-alvéolo-palatines] par le Dr Julie Morato
Les fentes labio-alvéolo-palatines (FLAP) représentent la malformation faciale congénitale la plus fréquente (un nouveau-né pour 700 naissances) (1). Le visage, la parole, l’audition, parfois même le développement cognitif de ces enfants constituent autant de différences avec la « normalité » et le « bébé parfait » imaginés par les parents. La prise en charge de ces jeunes patients nécessite de nombreuses interventions chirurgicales et un suivi multidisciplinaire sur une vingtaine d’années.
Elles entraînent légitimement un grand nombre de questions de la part des familles. Pour
accompagner au mieux les familles et pour optimiser la communication entre praticiens et avec les patients, nous avons souhaité créer un carnet de suivi personnel.

logo Société Bioprogressive Ricketts (SBR)

Copyright © 2011 Société Bioprogressive Ricketts (SBR).
Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Retour en haut de la page