chaine Youtube chaine Facebook

Les dents incluses Traitement orthodontique et chirurgical

Jean-Marie KORBENDEAU et Antonio PATTI - QUINTESSENCE INTERNATIONAL 2014 - 368 pages

La majorité des dents incluses peuvent actuellement être dégagées puis guidées jusqu’à leur emplacement sur l’arcade par un traitement à la fois orthodontique et chirurgical. Les deux auteurs avaient déjà publié « Le traitement orthodontique et chirurgical des dents incluses » qui était largement consacré aux problèmes posés par la mise en place des canines maxillaires. Paru en 2005, dans la collection « Réussir », il est épuisé.
Une nouvelle version, beaucoup plus ambitieuse, a été présentée sur le stand de l’éditeur à l’occasion des 16ems Journées de l’Orthodontie.

Comme dans l’ouvrage précédent, l’accent est mis sur la nécessité

  • d’établir un diagnostic anatomique précis,
  • de préparer l’espace d’émergence avant la phase chirurgicale,
  • d’utiliser pour chaque cas la mécanique la plus appropriée et la plus efficace.

Mais la nouvelle édition est entièrement revue et actualisée sous l’angle des techniques chirurgicales et orthodontiques (collage, minivis, orthodontie linguale).
En six sections, les auteurs se proposent de faire le tour de toutes les situations d’inclusions qui peuvent donner lieu à la remise en place des dents sur l’arcade.
• La 1re section sert d’introduction synthétique à l’ensemble des problèmes posés par l’inclusion des dents de remplacement avec une emphase toute particulière
pour la canine maxillaire.
Son germe se forme à la limite du prémaxillaire et des maxillaires proprement dits. Son trajet est long et sinueux. Ces deux éléments se conjuguent pour favoriser des déviations de son orientation. Cependant, l’âge relativement tardif de son apparition permet de la surveiller et d’intervenir préventivement pour favoriser une éruption naturelle.
Tous les protocoles d’imagerie conventionnelle et sectionnelle (scanner et cone beam) nécessaires pour déterminer l’indication thérapeutique et les protocoles chirurgicaux et orthodontiques sont décrits avec leurs indications. Les situations dans lesquelles le choix de l’avulsion s’impose sont évoquées et en particulier les pertes de substance radiculaire à l’origine de l’ankylose et les kystes
dentigères.
Chacune des sections suivantes est dédiée à un groupe particulier de dents.
• La section 2 est consacrée aux incisives et canines
maxillaires.
Elle débute par l’exposé de leur éruption dans les conditions
normales. Un chapitre est réservé aux éléments
surnuméraires dentaires et odontoïdes particulièrement
nombreux à se former dans la région médiane du
prémaxillaire.

logo Société Bioprogressive Ricketts (SBR)

Copyright © 2011 Société Bioprogressive Ricketts (SBR).
Tous droits réservés. Les textes ou ouvrages mentionnés sont propriété de leurs auteurs respectifs.

Retour en haut de la page